Salut à tous ! Je prend le temps ici d’écrire un petit message sur l’avancée de mon portfolio. Une manière de réfléchir finalement à l’évolution que celui-ci a connu entre son début et aujourd’hui ! Donc première info, à l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes le 12 mars 2015.

<note>

Vous remarquerez peut-être d’ailleurs que cette date est un peu spéciale puisqu’elle se note 12/03/15 ou autrement dit c’est une date où l’addition du jour et du mois donne l’année en cours : 12+3=15, n’est-ce pas fantastique ?

</note>

Ainsi donc, si le blog avait commencé en tant que simple manière d’assurer une réflexion sur mon parcours professionnel, celui-ci s’est vite développé pour devenir un lieu de réflexion généraliste sur les médias. Alors, qu’est-ce qui a changé depuis le début ? Pourquoi j’arrive à publier autant de contenu ?

Au tout début du blog/portfolio, l’objectif était simple : publier sur son parcours aigeme… mais très vite, j’ai constaté une chose : et bien que c’est beaucoup trop compliqué. Pourquoi ? Parce que le thème est beaucoup trop précis. Ne publier que sur un seul thème, en l’occurrence une réflexion sur soi dans sa formation, n’est pas suffisant. Ou plutôt si c’est suffisant mais c’est beaucoup trop axé sur une chose précise. Je considère de plus en plus que le blog doit être une manière de se développer, de partager mes découvertes et de dire au monde entier que j’aime tel ou tel chose ! (Je m’emporte moi ? jamais !). Si je devais m’auto-stigmatiser, je dirai que mon moteur principal de développement est le travail* et l’échange. Mais que se passe-t-il lorsque je veux échanger sur autre chose qu’aigeme ? Et bien, c’est se qui s’est passé trop tôt dans le développement de mon blog. J’ai commencé à parler d’autres choses qui m’intéressaient. J’ai donc ouvert une catégorie « cinéma » avec mon premier article sur « L’empire des Sens », puis une catégorie « jeux vidéo » parce qu’à la base, j’avais peur qu’un commentaire sur jdg.net ne soit pas publier… Puis une section musique pour partager mes découvertes… Bref peu à peu, mon blog s’est étoffé pour proposer des articles de fond et des articles plus légers. Et finalement, aujourd’hui, je pense que c’est çà la bonne solution. Cela m’a permis d’éviter le syndrome de la page blanche… et je mets continuellement à jour mon blog. Ce qui est quand même très positif.

Par exemple, je suis en train d’écrire un article sur les Simpson (attention, celui-là, j’ai hâte de le lire… un indice ?)? C’est un article de fond qui m’a déjà demandé environs trois heures de travail (lecture+rédaction). Clairement, c’est un rythme super difficile à suivre… c’est pourquoi entre temps, je publie des articles plus légers : découvertes musicales, etc. De même, mes articles de fond sont en parti issu des travaux que je rends pour le master. Par exemple, mon article sur la gare de Kunming est à la base un devoir pour le cours de Représentations Médiatiques… D’autres sont des sujets libres qui m’intéressent à un moment donné comme par exemple l’article que j’ai écris présentant des youtubers pédagogues. Comme je le disais plus haut concernant mon article sur les Simpson, je pense écrire sur des sujets que j’aimerai lire tout simplement.

<note>

C’est d’ailleurs ce que je suis en train de faire avec cet article :)

</note>

En parallèle, menant des projets autres, j’ai aussi pris la liberté de les poster sur ce blog. C’est tout récemment le cas de mes trailers critiques. En réalité, j’ai lancé ce podcast pour pouvoir publier sur le site internet de potes geeks fana de cinéma : le kamikaze de l’écran, mais clairement, ces productions trouvent aussi leur place dans ma section cinéma.  Cela me permet de réunir tous les artefacts que je produis sur internet et cela crée du contenu visible et associé à mon profil internet.

Donc finalement, c’est un peu tout cela qui a changé. Très tôt je me suis orienté sur une publication large et sur une multitude de thèmes. On retrouve toujours d’ailleurs mes productions aigeme mais j’ajoute d’autres contenus dans le but de partager sur mes sujets de prédilections.

Je n’ai pas trouvé de façons satisfaisantes de conclure cette article… mais une réflexion se conclut-elle vraiment ? Alors plutôt je vais donner un peu près les temps qui me sont nécessaires pour publier un contenu sur mon blog :

  • Cet article : 40 minutes sans relecture… yolo quoi :)
  • Un trailer Critique : environs 3 heures de travail (Ecriture, prise son, production audio, récupération de la bande-annonce, montage, publication sur youtube et publication de l’article sur estebanginer.com incluant le partage sur les réseaux sociaux)
  • Un article de fond comme celui sur « l’empire des sens » : environs 2 heures (rédaction)
  • Une découverte musicale, vidéo, autre : environs 15 minutes (découverte youtube, sélection d’une image et publication)
  • Un billet d’opinion comme celui-là : 30 minutes (rédaction)
  • Un billet d’humour comme celui-là : 1 heure (entre les rigolades et la rédaction)
  • L’ajout d’un projet dans le portfolio : environs une heure

 


 

*J’ai une définition de travail assez différente : je considère que toute activité permettant le développement d’une compétence est du travail. Par exemple : lire = travail, s’améliorer dans un jeu vidéo = travail. Sans être workaholic (je crois), je vois beaucoup de chose sous l’angle du travail…

« Sinon je suis sympa, je sors le weekend, je m’amuse »