« Le chant de la mer » n’est pas un simple film d’animation. C’est clairement une petite perle qui se démarque de toutes les production de 2014 par son ambiance, sa performance artistique et son histoire. Il est réalisé par l’irlantais Tomm Moore, d’après un scénario de Will Collins et coproduit dans cinq pays européen : l’Irlande, la Belgique, le luxembourg, le danemark et la France.

Trailer Critique du film « Le Chant de la mer »

Le Script

Suite à la disparition de leur mère, Ben et Maïna vivent avec leur père tout en haut d’un phare sur une petite île. Pour les protéger des dangers de la mer, leur grand-mère les emmène vivre à la ville. Ben découvre alors que sa petite soeur est une Selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la Sorcière aux hiboux. Au cours d’un fantastique voyage, Ben et Maïna vont devoir affronter peurs et dangers, et combattre la sorcière pour aider les êtres magiques à retrouver leur pouvoir.
Outre la réalisation du film absolument extraordinaire entre le pastel, l’aspect géométrique des décors et des personnages au design attachant, le film marque par son ambiance sonore et la qualité de son découpage : chaque scène, en plus d’être magnifique trouve son équilibre entre de l’exposition et ce qui sert véritablement au scénario. Le film ne se perd pas dans son univers puisque ce dernier en plus d’être beau, rend le tout cohérent, quasiment uniquement par son art.

06.RamHanuSitaRainReflect

Sita sings the blues – un film indé extraordinaire !

D’ailleurs, j’en profite de ce pamphlet sur le coté artistique pour parler de « Sita Sings the blues« , proche visuellement du chant de la mer et excellent par son histoire.
L’histoire dépasse le dualisme bon/mauvais habituel pour se concentrer sur le parcours de l’ensemble des personnages. Et « Le chant de la mer » fait parti des rares films où l’ensemble des personnages principaux ou antagonistes évoluent vers un meilleur. En véritable chemin de croix, on suit donc les personnages se reconstruire suite à la perte d’un être aimé. Et c’est là où le film excelle, c’est qu’il nous présente plusieurs façons de se reconstruire sans jamais tomber dans la facilité de dire « j’ai raison et les autres façons ont tort ». Le film arrive à nous faire aimer l’ensemble de ses personnages et nous fait éprouver énormément de sympathie pour tous. Véritable initiation de la vie et de la mort, le film nous donne aussi son point de vue sur la disparition des contes et légendes qui ont traversé les âges pour être abandonnés à notre époque où les cultures des pays s’uniformisent.
Bref, si j’avais eu la possibilité de remettre l’oscar 2015 du meilleur film d’animation, c’est au chant de la mer que je l’aurai donné, même si le sujet similaire des nouveaux héros est aussi bien traité.

logo_coup_de_coeur-02