Le récap’ de Novembre 2014

Ça y est, le mois de novembre se termine. C’est le moment de faire le point sur la formation. Comment s’est-elle déroulée dans mon cas ? Les difficultés ? Les trucs cools ?

Un mois en deux temps (trois mouvements)

Alors premièrement, on ne peut pas vraiment considérer le mois de novembre dans son entier. En effet, je crois que j’ai totalement finalisé mon inscription autour du 15 de ce mois. Tout d’abord, je dois dire que je suis agréablement surpris par le master. En effet, j’ai déjà obtenu un master se déroulant à distance de la même façon que le notre. J’ai donc déjà vécu le manque d’information, l’attente et les crises de nerfs causées par l’incompréhension d’un système définitivement obscure pour le commun des mortels. Cependant, n’étant pas un stressé de nature, j’ai pris l’ensemble un peu de manière épicurienne, au jour le jour…

Jusqu’à ce que j’obtienne mes autorisations pour icampus, et là, changement de vitesse radical. Premiers cours qui arrivent, facebook s’affole, la fin du monde approche. Les deux premiers devoirs sont arrivés : un commentaire et un récapitulatif à réaliser pour le 30 novembre.  Si la présentation d’internet pour le cours « Outils » n’a pas posé de problèmes, c’est plutôt du coté du commentaire de texte du livre de Divina Frau-Meigs que cela a été embêtant. Premièrement parce qu’après avoir perdu mon travail, j’ai été obligé de le recommencer et secondement parce que cela a été un exercice en parti de synthèse. La quantité d’information présente dans ce chapitre m’a apporté beaucoup de choses, je pense que si j’ai le temps, je vais essayer de poursuivre ce que je dis dans mon commentaire sous un autre format, vidéo face-caméra ou animations commentées.

L’organisation de mon travail

Ayant un métier qui me permet de rester proche d’internet, j’ai pu être présent sur toutes les plateformes de partage. Échanger avec les étudiants a été une vraie bonne surprise, j’aime beaucoup ce principe de coconstruction du master avec intégration des élèves au processus de création des connaissances.

Je pense consacrer environs deux heures par jour de près ou de loin au master, entre travail réel et lectures connexes. Une partie de mon travail consiste à faire de la veille, cela me permet de rester informé sur l’actualité. Une autre consiste à la création d’une plateforme e-learning www.eskola.franciaintezet.hu. Donc j’ai la possibilité de rester proche de ce qui se passe pour le master.

Période de travail et de repos

Le dimanche est « master-free ». Je sors et je passe de temps à titre privé. En général, je ne travaille pas le soir après 21h pour le master. En ce moment, mon temps est un peu en conflit : j’encadre deux étudiantes pour leurs mémoires de fin d’étude. Cela me prend du temps mais c’est aussi valorisant de se sortir la tête sur d’autres sujets.

Les devoirs rendus de Novembre

L’évolution du web

Représentation mentale & représentation médiatique

Le projet pro

Eskola avance bien ! Je suis plutôt content de la plateforme de cours que j’ai montée. Il y a aujourd’hui la présence de vidéos (du web et que j’ai réalisées) de supports de cours au format powerpoint, des exercices, des devoirs à rendre et des QCM. La plateforme compte aujourd’hui 36 élèves répartis en L1, L2 et L3. Ils ont eu beaucoup de mal à s’adapter et à assimiler le fonctionnement d’eskola. Je pense faire un compte rendu la dessus plus tard. Cependant, ils sont aujourd’hui plutôt satisfaits. Je ferai passer des sondages fin décembre afin de recueillir leurs opinions là-dessus.

J’ai aussi proposé à une autre élève du master de travailler sur son projet. Nous verrons bien comment nous avançons sur son projet ;)