Le Trailer Critique

La critique écrite des Boxtrolls

S’il y a un bien un genre de film underrated par le grand public, c’est l’animation en Stop-Motion ! Au cinéma, les plus grands représentants du genre sont Wallace et Gromit ou encore Chicken Run! Et pourtant depuis 2009 le studio américain Laika, après Coraline et ParaNorman, nous gratifie de sa compétence en nous proposant un excellent film dont le design des décors et des personnages en pâte à modeler flatte l’oeil du spectateur.

En-dessous de la ville de Cheesebridge, où le fromage a plus de valeur que l’or, se cachent d’étranges créatures vêtues de cartons recyclés qui vivent dans les égouts, et qui en sortent la nuit pour récupérer des objets en tout genre : les Boxtrolls. Les habitants sont apeurés par ces créatures. Une nuit, pour une obscure raison, ils recueillent Eggs, un petit garçon.

Avec sa réalisation soignée, son histoire, ses personnages attachants et sa musique, « Les Boxtrolls » ne cherche à renouveler le genre mais par la maitrise du scénario, arrive efficacement à montrer des personnages qui s’émancipent de leur condition sociale pour aller vers un meilleur, au spectateur de deviner lequel. Sans enfoncer les portes de tous les poncifs, le film les entrouve et laisse le spectateur réfléchir par lui-même, chose que de nombreux films oublient.

Bref, si vous cherchez une belle histoire, classique, mais bien réalisée, ne cherchez pas plus loin, Les Boxtrolls vous offriront une bonne séance tout en offrant plusieurs niveaux de lectures à ses publics.