Je viens de lire un article du Figaro ce matin qui m’a fait bien rire. Dans le-dit article, une étude de l’OCDE vient de constater que l’intégration d’outils numériques n’a pas spécialement améliorer le niveau des élèves. J’ai envie de dire : « Sans blague, mec ! » 

Pour info : voici l’article : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/15/01016-20150915ARTFIG00009-le-numerique-a-l-ecole-n-est-pas-une-garantie-de-performances.php et oui cela vient du Figaro, bref !

S’il est indéniable qu’un besoin d’outils numériques est présent, il est surtout étonnant de voir que rien n’est fait en matière de réflexion pédagogique*. Par ailleurs, les tablettes, les ordinateurs est tout le reste sont de super supports mais le premier  vecteur éducatif reste le professeur : quid de la formation des professeurs aux outils ?

La stratégie empruntée par le gouvernement ne peut pas fonctionner telles qu’elle est actuellement présentée. Il ne s’agit pas de donner un nouveau jouet mais véritablement de donner du sens à une nouvelle démarche pédagogique regroupant les matières traditionnelles et pourquoi l’éducation aux nouveaux médias, la citoyenneté numérique.

Je viens de démarrer mes fonctions dans une nouvelle structure où je vais participer à la gestion de projets pédagogiques numériques, mais je suis formel sur le sujet : il ne s’agit pas de mettre uniquement en place des projets pour se faire plaisir mais de créer des projets ayant du sens pour les apprenants et les enseignants. Par contre, Il est intéressant de mettre en place des projets « plaisir » au niveau informel et de plus petites envergures.

Voilà, c’était mon petit billet d’opinion du matin. Internet, merci de m’avoir lu.


*Bon, c’est clairement ici un sophisme, bien sur que plein de choses sont faites ;)